Accueil > الأخبار

Ne pas oublier.

Ne pas oublier.

Toutes les versions de cet article : [عربي] [Español] [français]

12 novembre 2015

Sous la devise “pour ne pas oublier”, dimanche dernier, le 8 novembre, les étudiants sahraouis ont commémoré le cinquième anniversaire du démantèlement de Gdeim Izik, à l’Université d’Agadir, au Maroc.
Rassemblés en cercle, ils ont organisé une série d’interventions dont la plupart soulignèrent la façon sauvage et violente du démantèlement du camp.
Ce camp logeait plus de 20.000 sahraouis qui s’étaient déplacés là pour protester contre la spoliation de leurs ressources naturelles et l’appauvrissement calculé appliqué par les autorités d’occupation marocaines contre le peuple sahraoui.
Les accès à l’Université ont été bloqués par les forces de sécurité marocaines.
Dans ce cadre, les étudiants sahraouis ont organisé le lendemain, 9 novembre, une marche dans la Faculté de Lettres pour condamner la politique d’indifférence et de marginalisation employée par l’Administration de l’Université contre les étudiants sahraouis qui n’ont pas droit à s’inscrire dans certaines facultés. Et ceci ajouté à l’absence d’une université au Sahara Ocidental occupé.
Équipe Média
El Aaiun occupée, le 12 novembre 2015

Commentaries

Audiovisuel

Plus d'actualités